indicateurs avancés

Jeudi 1 juillet 4 01 /07 /Juil 21:40

Le pessimisme sur la situation économique repart de plus belle en 2010, alors que les français avait repris confiance pendant que le plus fort crise se déroulait sous leurs yeux :

ConfianceMenagesJuin10.PNG

Peut-être est-ce le sentiment de ne pas être affecté dans sa vie personnelle par la tourmente financière qui a redonné confiance aux français ? Ou est-ce l'impression que le modèle anglo-saxon tant vanté n'était finalement pas supérieur au notre ? En tout cas, le moral est à nouveau dans les chaussettes, avec la hausse du chômage et la rigueur à venir (oups, j'ai prononcé un mot tabou).

Par Fabien Pot - Publié dans : indicateurs avancés
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 27 avril 2 27 /04 /Avr 21:59

Les français broient du noir en avril.

 

Le regain d'optimisme qui s'était developpé tout au long de la crise bas de l'aile depuis le début de l'année :

ConfianceMenagesAvril10.PNG

 

L'opinion des ménages sur la situation économique est quelque chose qui reste bien mystérieux pour moi. Mais cela a son importance, car cette mauvaise humeur se traduit concrètement par un recul de la consommation au premier trimestre (ou est-ce l'inverse ?).

Par Fabien Pot - Publié dans : indicateurs avancés
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 25 février 4 25 /02 /Fév 20:18
Alors que la confiance des ménages ne cessait de se redresser depuis l'automne 2008, la voilà qui repart à la baisse en février :
moraleFev10.PNG
L'indice recule de 3 points, à -33.

Cela coïncide avec une brusque baisse du moral des menages américains. La crise grecque aurait-elle eclairée l'opinion sur les risques que nous font courir la dette publique ?
Par Fabien Pot - Publié dans : indicateurs avancés
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 6 décembre 7 06 /12 /Déc 12:45
L'indicateur de confiance des ménages ne cesse de progresser depuis le début de la crise.

Alors qu'en juillet 2008 les Français broyaient du noir comme jamais (Indice à -48), leur humeur ne cesse de s'améliorer depuis (Indice à -30 en novembre 2009) :


Leurs finances vont moins mal qu'anticipé (-22 contre -25 en août), et ils sont moins nombreux à s'inquieter pour leurs moyens à l'avenir (-8, contre -12 en août). Le niveau de vie s'est moins dégradé que  ce qu'ils pensaient (-66 contre -73 en août) et ils sont moins nombreux à s'inquieter qu'il baisse à l'avenir (-33, contre -44 en août). Enfin, et c'est probablement le plus important pour l'économie, ils sont plus nombreux à penser que c'est le moment de faire un achat important (-19, contre -28 en août).

Il ne faut pas donner trop d'importance à cet indicateur, qui ne correspond que très approximativement aux cycles économiques. De plus, le moral est toujours très mauvais (c'est une spécialité française), et inférieur à sa tendance  "dépressive" de long terme.

Ce sursaut d'optimisme n'en reste pas moins interessant.
Par Fabien Pot - Publié dans : indicateurs avancés
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 27 septembre 7 27 /09 /Sep 09:50
L'insee a publié cette semaine ses indicateurs avancées pour le troisième trimestre.

____________________________________________________________________________________________

La confiance des ménages se redresse à nouveau : elle suit une tendance haussière depuis juillet 2008, au moment où la crise s'apprétait à atteindre son paroxysme ...


On le voit, l'intérêt économique de cet indicateur est assez faible, car il est très peu corrélé aux cycles. Mais il est suffisament étonnant pour être quand même cité sur ce blog ! Les français se sentiraient-ils bien quand tout le monde va mal ? Est-ce l'impression que finalement notre modèle socio-économique est le bon, puisque le modèle anglo-saxon est en pleine tourmente ?
____________________________________________________________________________________________

Les indicateurs avancées de conjoncture dans l'industrie, le bâtiment, le commerce de gros et le commerce de détail racontent tous la même histoire : la situation s'améliore, mais reste dégradée.

Les industriels restent très négatif sur leur carnets de commandes (-59, mais -69 en juin), un peu négatif sur leurs perspectives personnelles de production (-11 contre -18 en juin).

Dans le bâtiment, les carnets de commandes sont toujours dégarnis (-48 contre -44 en juin), avec une visibilité d'un peu plus de 5 mois. Le pessimisme est de rigueur sur l'activité à venir, mais un peu moins qu'avant l'été (-22, contre -33 en juin). La tendance reste à la réduction des effectifs (-15 contre -18 en juin).

Dans le commerce de gros, le volume de ventes est très mauvais (-43, versus -47 en juillet). Les intentions de commandes restent toujours aussi faibles (-37, -38 en juillet). Du coup, les perspectives d'emploi continuent de s'en ressentir (-16, contre -19 en juillet).

Dans le commerce de détail, on se rapproche de l'équilibre en ce qui concerne les perspectives de vente (-7, contre -20 en juillet). Pourtant, on ne se précipite pas pour embaucher (-13, contre -16 en juillet) ...


Par Fabien Pot - Publié dans : indicateurs avancés
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés