PIB : +0.1% au premier trimestre 2010

Publié le par Fabien Pot

Le PIB de la France s'inscrit en très légère progression au premier trimestre, à +0.1% :

PIB-T1-2010-2.PNG

 

Après avoir connu une accélération au dernier trimestre 2009, la croissance ralentit à nouveau :

PIB-T1-2010.PNG

 

Deux effets cessent de jouer en faveur de la croissance:

  • Les entreprises ont beaucoup restocker au dernier trimestre 2009, probablement pour corriger des excés dûs à la crise. Ce mouvement semble terminé.
  • La consommation a bénéficié de la déflation des prix qui a eu lieu à l'épicentre de la crise. Alors que le chômage continue de progresser et que l'inflation remonte, cet effet disparait également.

Graph1.png

 

Enfin, comme je le répète à chaque publication du PIB, l'indicateur de reprise le plus significatif pour moi est l'investissement (FBCF). Il recule pour le 8ième trimestre consécutif.

InvestissementT1-2010.PNG

 

La croissance des années 2008 et 2009 a été revue à la baisse, une fois de plus. Ci-dessous, un graphe compare l'estimation initiale de croissance avec l'estimation actuelle :

revisionT1-2010.PNG

 

L'INSEE a du mal à appréhender les mouvements violents du PIB. Pour ceux qui s'apprètent à crier au complot, sachez que c'est vrai dans les deux sens : la croissance de 1998 a longtemps été sous-estimée.

 

Enfin, ce dernier graphique permet de constater que le chemin est encore long avant de retrouver le niveau de PIB d'avant crise :

recoveryT1-2010.PNG

 

En conclusion, je me contenterais de répéter ce que toute personne avertie sait déjà. La reprise est bien molle. Elle est de plus achetée à crédit, par l'effet des déficits des états. Le deleveraging des dettes privés occidentales ne fait que commencé, sauf au Japon (et n'a même pas débuté pour les ménages français, puisqu'ils ont augmenté leur niveau d'endettement en 2009).

 

Les marchés financiers ont sifflé la fin de la partie, et le retour à l'orthodoxie budgétaire va s'imposer de grés ou de force. Une nouvelle recession parait dès lors inévitable à court terme (quelques trimestres au plus).

Publié dans PIB

Commenter cet article

dl 26/07/2010 19:57


Un indicateur très intéressant serait la part du PIB non marchand dans le PIB.


yannick 13/05/2010 15:45


Tres bon article Fabien, je partage ton point de vue, retour en récession a court terme pour la France (et certainement la plupart des pays européens).