Emploi du secteur privé au deuxième trimestre 2010

Publié le par Fabien Pot

Dans cet article, je vous propose une analyse de l'évolution de l'emploi, à la manière de CalculatedRisk.

 

Si le chômage est bien sûr un indicateur intéressant, il n'en est pas moins extrèmement faussé. De part la sensibilité de l'opinion sur ce sujet, l'état fait tout son possible pour le réduire, même artificiellement : contrats aidés, stages, dispenses de recherche, mise à la retraite anticipé, radiations ...

 

L'évolution du nombre d'emplois dans le secteur privé donne donc un bien meilleur indicateur de la santé économique du pays. Ce nombre a atteint son maximum en mars 2008, à 16,4 millions. Il a ensuite baissé jusqu'en décembre 2009, quand il a touché un minimum de 15,8 millions. Il remonte doucement depuis :

  EmploiSecteurPrive.PNG

 

La correlation est forte entre la fin de la récession et la perte maximale d'emplois en un trimestre. L'emploi continue de diminuer en début de reprise, mais plus lentement :

EmploiSecteurPrive-var.PNG

 

 

Ci-dessous, un graphe qui compare l'effet des trois dernières récessions sur l'emploi :

EmploiRecessions.PNG

Avec une perte maximale de presque 600 000 emplois en 7 trimestres, la recession de 2008-2009 est la plus profonde des trois. La récession de 1991 a également eu un violent effet sur l'emploi, et il aura fallu 7 ans pour retrouver le niveau d'emploi d'avant crise (1998) . Enfin, la recession de 2002 fait l'effet d'une mini-crise en comparaison, ce qu'elle a été finalement (sauf pour les informaticiens débutants de l'époque, comme moi ;-) ).

 

Enfin, interessons-nous à la variation de l'emploi par secteurs entre le début 2008 et le deuxième trimestre 2010  :

EmploiParSecteur-var.PNG

L'industrie est bien sur le secteur qui a le plus souffert, avec la moitié des pertes d'emplois. C'est cohérent avec ce que montre mes articles sur la construction ou la production industrielle. Le tissu industriel français semble avoir été très gravement touché par la crise.

 

La catégorie un peu fourre-tout "Services Administratifs & Soutien" arrive en deuxième. Il semble que les entreprises ont réduit la voilure dans les sièges sociaux et les services annexes. La construction, le commerce, et le secteur des transports ont également souffert, mais plus modérément.

 

Voyons maintenant ce que cela donne non plus en valeur absolu, en % de variation par rapport au niveau d'emploi début 2008 :

EmploiParSecteur-var-.PNG

Ce graphique raconte à peu près la même histoire. La seule différence notable est le cas du secteur immobilier, qui emploie assez peu de monde, et qui a perdu beaucoup d'emplois par rapport à sa taille (presque 6%).

 

Lors des deux récessions précédentes, il a fallu que l'emploi privé retrouve son niveau d'avant crise pour que le chômage commence réellement à baisser. Au rythme actuel, il faudra des années pour atteindre cet objectif.

Publié dans emploi

Commenter cet article

ld 29/09/2010 20:59


Géniale cette courbe des emplois privés.

J'ai lu que la production des services publics est comptée dans le PIB à hauteur de son coût. Ca serait intéressant d'avoir la part marchande du PIB.


David 17/09/2010 12:57


Bonjour,
Merci pour cette imitation pour la France fort bien faite de CalculatedRisk ! ;)

Votre site me rappelle celui de gecodia http://www.gecodia.fr/

Bien cordialement,
ps: puis-je vous suggérer un autre site qui fait de l'audit financier des comptes des banques et de l'Etat français ? Merci d'avance ;)


Bruno 13/09/2010 08:38


Bravo pour votre site ! Continuez ! Merci.

Bruno.


jboss 11/09/2010 21:54


Tout ceci est très intéressant, merci pour ce travail.
On note quand même que les emplois dans la finance augmentent !


Fabien Pot 12/09/2010 09:55



Oui, finance & assurance, j'avais remarqué ça mais j'ai oublié dans parler !