Déficit du budget de l'état en septembre 2009 : 117 milliards d'euros

Publié le par Fabien Pot

Le déficit du budget de l'état continue à se creuser à 117 milliards d'euros au mois de septembre :


NB: Je n'ai pas inclu le "solde des comptes spéciaux" (-31,5 milliards) dans le calcul. D'une part je ne suis pas bien sûr de comprendre de quoi il s'agit, et d'autre part ce solde semble toujours revenir autour de 0 en fin d'année (en tout cas jusqu'ici !). Si quelqu'un s'y connait en comptabilité publique, je serais heureux d'avoir plus d'informations là-dessus.

L'histoire est toujours la même, les recettes plongent, et les dépenses progressent :


Dans la partie recette, c'est toujours l'impôt sur les sociétés qui est le plus touché (-72%). L'impôt le plus important, la TVA, passe de 97.7 à 85.5 milliards d'euros (-12,5%). Enfin, l'impôt sur le revenu, qui avait plutôt bien tenu le coup jusqu'à l'été, décroche à son tour (-12,5%) avec les ajustements du troisième tiers.

Si les dépenses se tiennent plus ou moins, c'est surtout grâce à baisse de la charge de la dette de 31,1 à 24,1 milliards (-22%), grâce à la baisse des taux. Les dépenses de personnel restent également maîtrisées (-0,4%). Par contre, tous les autres postes explosent de +10% à +23% (fonctionnement, intervention, investissement ...).

D'autre part, l'état a revu ses prévisions de dette et de déficit :


La prévision de dette est revue en baisse en 2009, à 76,1% du PIB, grâce à l'effet de la baisse des taux et d'une récession moins forte qu'anticipée avant l'été. Par contre, l'état revoit sa prévision en hausse à horizon 2011 avec une dette à 87,6% du PIB (86% avant l'été), conséquence d'un déficit budgetaire en roue libre.


Les prévisions de déficits publiques sont revues en hausse, de -7,3% du PIB en 2009 avant l'été à -8,3% aujourd'hui, de -7,3% en 2010 à -8,2%, et de -6,3% en 2011 à -7,7%.

La reprise ne s'accompagne pour l'instant d'aucune amélioration des finances publiques, bien au contraire ...

Publié dans budget de l'état

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article