Etat de l'économie de la France en Juillet 2009

Publié le par eco-france

Le mois de juillet a apporté la confirmation de ce qu'on pressentait déjà au mois de juin : la récession a sérieusement ralenti au T2 2009.

L'indice des commandes à l'industrie, ainsi que celui de la production industrielle, s'inscrivent en léger rébond en mai après la chute vertigineuse des trimestres précédents. Le commerce extérieur se redresse un peu en mai : en particulier, les exportations rebondissent, ce qui contribue à alléger le déficit commercial.

La consommation accompagne le mouvement : les ventes de détail se redressent en avril, et les immatriculations de voitures continuent de bien se porter en juin. Le repli de la consommation en France sera finalement resté limité pendant cette récession.

Malgré tout, si le PIB s'inscrit au baisse au T2 2009, ce sera probablement le fait du désinvestissement des ménages (surtout logement, avec une chute des permis de construire) et des entreprises. Les données ne sont pas encore disponibles pour le T2 2009, mais on voit dès le T1 une tendance nette au ralentissement de la progession de la dette de ces deux acteurs économiques. Mon pronostic est qu'on verra dès le T2 2009 les entreprises et ménages commencer à se désendetter.

Au contraire, l'état continue sa politique de fuite en avant de la dette, avec un entrain à la limite du suicidaire. Les marchés de taux n'apprécient pas, et maintiennent un spread de crédit élevé avec l'Allemagne, plus raisonnable.

Enfin, le chômage continue de progresser, mais moins vite qu'au T1 (+ 135 000, contre +245 000, selon les chiffres de pôle-emploi).

Le mois de juillet, c'est aussi le début du T3. Les premiers indicateurs avancés pointent dans le même sens que pour le T2 : ralentissement de la récession, mais récession toujours.

Qu'attendre de la suite ?

Mon opinion est que la récession, au sens chute du PIB, est effectivement en train de se terminer, et sera derrière nous au T1 2010, sauf accident majeur. Mais l'effet depressif du nécessaire désendettement des entreprises et des ménages continuera à peser pendant plusieurs années sur la conjoncture, un peu comme au début des années 90, avec, peut-être, une deuxième récession d'ici 2 ou 3 ans (je privilégie le scénario en W).

A noter que le blog tropicalbear a publié un très bon point sur l'économie américaine en juillet 2009, même si je ne suis pas forcement aussi pessimiste que lui sur les prochains trimestres.

Publié dans bilan mensuel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eco-france 03/08/2009 09:29

Un résumé du mois de juillet aux states, par l'excellent blog calculatedrisk : http://www.calculatedriskblog.com/2009/08/july-economic-summary-in-graphs.html

eco-france 31/07/2009 16:17

A l'instant, un PIB américain un peu meilleur que prévu (-1%), mais des révisions en baisse en série :

according to the "advance" estimate released by the Bureau of Economic Analysis. In the first quarter, real GDP decreased 6.4 percent.


* In the revised estimates, real GDP increased 0.4 percent for 2008; in the previously published estimates, real GDP had increased 1.1 percent.

* From the fourth quarter of 2007 to the first quarter of 2009, real GDP decreased 2.8 percent at an average annual rate; in the previously published estimates, it had decreased 1.8 percent.

BA 31/07/2009 16:00

Depuis le mois d’octobre 2006, les ménages français empruntent de moins en moins pour acheter leur logement :

http://www.crisedusiecle.fr/france-credits-menages-detail-HAB.html#graph1

Depuis le mois de juin 2008, les ménages français empruntent de moins en moins pour leurs crédits à la consommation :

http://www.crisedusiecle.fr/france-credits-menages-detail-TRES.html#graph1

Depuis le mois de juillet 2008, les entreprises françaises empruntent de moins en moins pour leur investissement :

http://www.crisedusiecle.fr/france-credits-entreprises-detail-INV.html

Depuis le mois d’octobre 2008, les entreprises françaises empruntent de moins en moins pour leur trésorerie :

http://www.crisedusiecle.fr/france-credits-entreprises-detail-TRE.html

Conclusion : les banques distribuent de moins en moins de crédits aux ménages français. Les banques distribuent de moins en moins de crédits aux entreprises françaises. Dans les mois qui viennent, les banques françaises vont donc gagner de moins en moins d’argent.

La deuxième crise financière arrive.

La deuxième crise financière va être terrible pour les banques françaises.