Endettement des acteurs économiques au T1 2009

Publié le par eco-france

La Banque de France a publié récemment l'endettement des ménages, entreprises et administrations publiques pour le premier trimestre 2009.

J'ai corrigé les valeurs de l'inflation, afin d'obtenir des chiffres en euros de mars 2009.
__________________________________________________________________________________________

Comme on le sait déjà, les administrations publiques ont  vu leurs dettes croître fortement au T1 2009 :


L'augmentation de la dette est très importante sur les trois derniers trimestres, mais en nette baisse d'un trimestre sur l'autre (+49 milliards au T3 2008, +117,5 milliards au T4 2008, +48,5 milliards au T1 2009).

L'effet des cycles d'expansion et de contraction se distingue clairement sur la courbe de la dépense publique :
  • 94 -97 : faible croissance => hausse modérée de la dette
  • 98-01 : forte expansion => stagnation de la dette
  • 02-04 : faible croissance => hausse modérée de la dette
  • 05-07 : forte expansion => stagnation de la dette
  • 08 - ?? : forte récession => hausse violente de la dette
Il n'y a pas de place pour une réduction de la dette dans ce schéma ...
__________________________________________________________________________________________

Les entreprises voient également leurs dettes augmenter :


La récession actuelle se distingue de celle de 2002-2003 en cela que les entreprises augmentent fortement leur endettement, alors qu'elles l'avaient diminué lors de la crise précédente.

Les entreprises ont tendance à reduire les investissements, et parrallèlement leur recours à la dette,  lors des recessions, tandis qu'elles s'endettent pour investir en période d'expansion.

Le fait qu'elles s'endettent aujourd'hui, alors que l'investissement s'effondre, est plutôt inquiétant : cela pourrait indiquer que beaucoup d'entre elles ont besoin du crédit pour simplement survivre.

Je m'attends tout de même à voir la situation s'inverser, au fur et à mesure que la récession va se modérer.
__________________________________________________________________________________________

Enfin, les ménages commencent à ralentir leur recours au crédit, après des années de forte hausse :


L'endettement des ménages français est principalement issu de crédits immobiliers. La baisse des prix (encore modeste), mais surtout celle du nombre de transactions, contribuent à ramener l'accroissement de la dette vers des niveaux plus modestes (+3,9 milliards au T1 2009 contre +20,1 milliards au T4 2008).
_________________________________________________________________________________________

Qu'est-ce que donne tout cela au global ? Ci-dessous un graphique montrant la contribution de chaque acteur à l'accroissement de la dette :


Après deux trimestres de croissance record de la dette (+105 milliards au T3 et +169 milliards au T4), le T1 2009 marque une relative accalmie (+64.8 milliards).

Au total, la dette des acteurs économiques français s'est accrue de manière considérable ces 15 dernières années :


Qu'on l'exprime en milliards d'euros constants, ou en % du PIB, la dette progresse, et accélère même depuis 9 mois. Comme j'ai déjà eu l'occasion de l'évoquer dans d'autres articles, c'est pour moi le terreau de la prochaine crise.

Publié dans crédits-dettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article