chiffres d'affaires des entreprises du CAC40 au premier trimestre

Publié le par eco-france

Alors que les résultats du deuxième trimestre ne vont pas tarder à tomber, il peut être intéressant de faire un point sur le chiffre d'affaires des entreprises au début de l'année.

Si le chiffre d'affaires ne donne pas d'idée sur les bénéfices d'une entreprise, il permet quand même de mesurer son niveau d'activité : en effet, il represente la valeur cumulée de toutes ses ventes sur la période considérée.

Autre avantage : le CA est publié tous les trimestres, alors que les bénéfices ne sont donnés qu'une fois par an.

Pour faire cet exercise, j'ai retiré plusieurs des 38 sociétés du CAC40 :
  • Les "fusionnées" : ALCATEL-LUCENT & GDF-SUEZ
  • les "boulimiques" : EDF (rachat de British Energy) & BNP (rachat de Fortis)
  • la "petite nouvelle" : SUEZ ENVIRONNEMENT
  • le "machin bizarre" : LAGARDERE a visiblement procédé à une opération en 2007 qui a eu pour effet de diviser son CA par deux (vente de ses parts dans EADS peut-être ?)
 Il nous reste donc 32 sociétés.

Un dernier point : le CA est fortement saisonnier pour beaucoup d'entreprises. J'ai donc ajouté un CA annuel glissant dans les graphiques.


En mars 2009, ces 32 entreprises ont réalisé un chiffre d'affaires cumulé de 987 milliards d'euros. La baisse a commencé au T4 2008, et s'est accélérée au T1 2009. En deux trimestes, le CA en données trimestrielles a reculé de 13,3% (de 258 à 223 milliards d'euros). C'est un plus bas depuis septembre 2006.

Le cas de Total pose problème. La société compte pour plus de 12% du chiffre d'affaires cumulé de ces 32 entreprises, et son CA est étroitement corrélé aux cours du pétrole, qui comme chacun sait, on fait des sauts de géant ces dernières années. On peut donc se demander si la courbe n'aurait pas plus de sens sans.



Voici donc le graphique sans Total :


Du coup, on observe dès 2008 un net ralentissement de la hausse du CA. Par contre, le décrochage n'est pas perceptible avant le T1 2009.

Je vous propose un regroupement par secteur maintenant :

1) Automobile : Renault, Peugeot, Michelin


Le décrochage est extrèmement violent. La bonne tenue des immatriculations en France n'a pas sauvé nos champions nationaux de la déconfiture.

2) Banques-Assurances : Credit Agricole, Axa, Société Générale


Le CA de la banque ne souffre pas trop par rapport à d'autres secteurs. En effet, le problèmes des banques, ce sont les mauvaises dettes, pas la chute de l'activité (pour l'instant).

3) Industrie : Air Liquide, Alstom, EADS, Schneider Electric, Vallourec


Le secteur de l'industrie décroche au T1 2009, alors qu'il avait plus que resité au T4 2008. Il revient à son niveau de septembre 2007.

4) Construction : Bouygues, Lafarge, Saint Gobain, Vinci


Le secteur de la construction est très saisonnier. Malgré cela, la baisse est bien visible à partir du T4 2008.

5) Voyage : Air France, Accor


Plongeon très net du secteur au T1 2009.

6) Distribution : Danone, L'Oreal, PPR, Carrefour



Recul, encore modéré, du secteur au T1 2009.


En conclusion: on surveillera avec attention les chiffres d'affaires du T2 2009, qui devraient tomber durant l'été. Si la baisse devait continuer au même rythme qu'au T1, les conséquences seraient probablement catastrophiques pour les cours de bourses, car ce n'est pas ce qui a été anticipé par les opérateurs...

Publié dans entreprises

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hugues 05/07/2009 15:49

merci

hugues 05/07/2009 15:39

pourrais tu me dire quand aura lieu la publication de la production industrielle (ou des commandes industrielles) pour T2 ?
merci
Sais tu quand le ministère va t-il publier les mises en chantier ou bien ont-ils prévu de laisser leur ordinateur en panne jusqu'en 2010 !!

eco-france 05/07/2009 15:48


On aura mai le 10 juillet, donc juin et l'ensemble du T2 vers mi-août je pense (voir ici).

Pour les mises en chantier, je crois avoir lû sur le site du ministère qu'ils publieraient les données manquantes pendant l'été.


hugues 05/07/2009 15:34

-13% ce n'est pas l'apocalypse si ça se redresse ensuite. Si ça continue a ce rythme ça veut dire -52% fin 2009, et la ça peut faire mal.
Tous ces graphiques sont bien faits et très intéressants - merci pour ce travail.
Sur le premier graphe , je ne vois pas beaucoup d'effet saisonniers car les uns compensent les autres et donc la courbe trimestrielle me semble plus parlante, et reflète mieux le changement de tendance.

eco-france 05/07/2009 15:44


l'effet saisonnier est très fort pour les banques (T1 plus fort que les autres), la construction (T1 plus faible), ou encore l'automobile (T3 plus faible).

Si tu regardes bien, il y a un effet saisonnier au global : le T4 a tendance à être meilleur que les autres ... Sauf en 2008 bien sûr !

Mais je suis d'accord que la courbe trimestrielle est très interessante aussi, et permet de mieux appréhender la force des changements de tendance, c'est pour ça que je la montre aussi.