plongeon du transport routier de marchandises au premier trimestre

Publié le par eco-france

Le transport routier de marchandise me parait un indicateur interessant à plusieurs égards :
  • il permet d'avoir une tendance avancée sur les ventes, puisqu'avant d'être vendue une marchandise doit être transportée.
  • il est indépendant des variations monétaires. La valeur de la monnaie est une notion finalement assez flou, que l'inflation ne permet de normaliser que partiellement. Par contre une tonne de marchandises reste une tonne de marchandises, ce qui donne donc une idée sûr du volume de biens en transit (mais pas de sa valeur donc).
Il est dommage que le ministère du développement durable ne publie cette statistique qu'une fois par trimestre, et avec trois mois de retard.



La chute est sévère au Q3 2008 et au Q1 2009. 40 000 millions de tonnes-km, c'est un plus bas depuis le début de la série (Q3 1998).

Publié dans fret

Commenter cet article