Taux d'épargne en France 1959-2008

Publié le par eco-france

Vous dépensez vos revenus selon la decomposition suivante :
  • impôts, charges, ... : c'est la différence entre votre revenu brut et votre revenu net.
  • achats de biens, payement du loyer : c'est votre consommation.
  • remboursement de crédit pour l'achat de votre maison, achat d'actions, livret A : c'est votre investissement.
Ci-dessous, un graphique du taux d'épargne des ménages (la proportion des revenus dédiés à l'investissement) en France et au USA depuis 1959 :



On voit que le taux d'epargne s'est effondré aux USA à partir du début des années 90, et qu'il commence à remonter tout récemment. C'est encore plus vrai en 2009, comme on peut le voir sur le blog calculatedrisk.

En France, le taux d'épargne reste très stable, et élevé par rapport aux USA. Il est cependant dommage que l'INSEE ne fournisse pas le taux par rapport aux revenus nets, ce qui donnerait une meilleure idée du taux réel d'épargne en France.

De plus, c'est un peu court pour en déduire que les américains sont des cigales, tandis que les français seraient  des fourmis. Il faudrait connaître plus en détail les raisons de cette disparité.
_____________________________________________________________________________________________

Si le taux d'épargne dans sa globalité reste stable, cela ne signifie pas que les français investissent toujours de la même façon dans le temps :


L'investissement dans l'immobilier est le plus important, il remonte de 2003 à 2008 à un niveau qu'on n'avait plus atteint depuis 1982 (et baisse probablement cette année, avec la chute des transactions).

Au contraire, l'épargne financière (livrets, assurances-vie ...) diminue fortement depuis 2003.

Enfin l'investissement dans les entreprises individuelles (commerçants, artisans ...) est en constante diminution depuis les années 60.

Publié dans épargne

Commenter cet article

P. Robin 09/01/2013 19:44

je suis surpris de voir la définition du revenu net comme étant égal au revenu brut - prélèvements obligatoires (impôts, charges). Le revenu disponible net est en fait égal au revenu disponible
brut - consommation de capital fixe, ce qui ne concerne que les entreprises individuelles pour le secteur des ménages (comptabilité nationale). Le taux d'épargne calculé par rapport au revenu brut
me semble donc être un bon indicateur. Quant à l'écart entre la France et les USA, il est surtout lié au fait que les ménages des Etats-Unis ont beaucoup eu recours au crédit sur les 2 dernières
décennies, et comme les remboursements de crédits sont comptabilisés comme une épargne négative, ils viennent réduire mécaniquement le taux d'épargne jusqu'à le rendre négatif (ce qui signifie
littéralement dépenser plus que ce que permet le revenu y compris en intégrant le désendettement), ce surendettement des ménages des Etats-Unis a été une des causes de la crise de 2007 des
"subprime".

hugues 28/06/2009 18:54

sorry, je n'avais pas fait la liste déroulante des articles et j'avais simplement vu la liste des articles récents.

Parfait.

hugues 28/06/2009 16:39

Pourrais tu publier un graphique sur les mises en chantier 2009 je n'ai pas réussi a le trouver.
merci

Puisque la déflation est l'un des grands themes de tropicalbear, tu pourrais publier un graphique sur l'inflation egalement

merci

hugues

eco-france 28/06/2009 18:11


Heu ... C'est déja fait ?!

http://eco-france.over-blog.com/article-32573112.html
http://eco-france.over-blog.com/article-32694182.html


eco-france 28/06/2009 08:26

Merci, les encouragements font toujours
plaisir

hugues 28/06/2009 02:42

c'est bien ton blog, c'est très clair
Je l'ai trouvé en venant depuis tropical bear