Que faut-il penser de l'indice ZEW ?

Publié le par eco-france

Pour la première fois de la courte existence de mon blog, je vais faire une entorse à la règle que je m'étais fixé, et je vais vous parler d'un indicateur non pas français, mais allemand.

Cela fait plusieurs mois que j'entends que l'indice de confiance remonte en Allemagne, et que cette confiance retrouvée fait monter les marchés actions : aujourd'hui, dans les echos par exemple.

Qu'est ce que cet indicateur ZEW ? Le mieux est de prendre la définition sur leur site:

The ZEW Indicator of Economic Sentiment is ascertained monthly. Up to 350 financial experts take part in the survey. The indicator reflects the difference between the share of analysts that are optimistic and the share of analysts that are pessimistic for the expected economic development in Germany in six months.


Donc, entre 0 et 350 "experts financiers" donnent leurs avis sur l'évolution de l'économie allemande dans les 6 mois à venir. Le site fournit même un exemple de calcul :

Example: If 30 per cent of participants expect the German economic situation to improve within the next six months, 30 per cent expect no change and 40 per cent expect the economic situation to deteriorate, the ZEW Indicator of Economic Sentiment would take a value of -10. Thus, a positive number means that the share of optimists outweighs the share of pessimists and vice versa.

Ci-dessous, l'indice ZEW sur 2 ans :



L'indice augmente de manière continue depuis novembre 2008, et le solde d'opinions positives (L'économie va s'améliorer) est largement positif. Est-ce la fin de la crise ?

Voici maintenant ce même indice sur une plus longue période :

=

Quelques commentaires sur les points entourés :

1) En décembre 1998, l'indice atteint un point bas à -25. L'Allemagne et l'Europe s'apprètent pourtant à rentrer dans deux années de croissance exceptionnelle.

2) En juillet 2000, l'indice est à +72, alors que la bulle internet s'apprète à exploser.

3) En mars 2002, nouveau plus haut à +71. Nos "experts" anticipent une reprise qui ne viendra qu'un an plus tard, alors que l'indice sera revenu à 0 ...

4) En octobre 2006, l'indice atteint un plus bas depuis 1993 à -27,5. Pourtant, il ne se passera pas grand chose en 2007, et l'économie restera en bonne santé toute l'année.


Alors quel est l'intérêt de l'indice ZEW ? C'est à mon avis de démontrer qu'on ne peut pas prendre l'opinion moyenne d'un ensemble d'"experts" pour déterminer une tendance économique future. Comme indicateur avancé, le ZEW ne vaut pas un CLEW...



Publié dans indicateurs avancés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bast 17/06/2009 23:03

Vous voilà également dans mes favoris. Merci pour ce travail de synthèse et de mise en perspective. La preuve par les faits. Dans un monde d'information tout azimut chacun y va de son indicateur alors merci pour cette étude qui vient montrer à quel point tout est question d'angle ou d'échelle ...

eco-france 16/06/2009 23:17

Bonsoir,

J'essaye de rester le plus neutre possible (bien que je reconnaisse avoir un biais pessimiste), et je m'intéresse à un indicateur à la fois. J'espère avoir fait le tour des principaux indicateurs d'ici un mois, mais c'est un gros travail.

Quand j'entends des chiffres positifs, j'essaye de les mettre en perspectives et de vérifier leur validité (construction de logements, ZEW).

Cette crise finira bien un jour ou l'autre. Mais je ne suis pas sur que les "green shots" dont on parle aujourd'hui soit vraiment valables, c'est le cas du ZEW par exemple.

Par contre, je n'hésite pas à remettre en cause certaines théories pessimistes, comme celle de la déflation.

Je sais que je dresse un tableau bien noir de la situation, mais je crois qu'il est réaliste.

J'espère que si je passe devant un indicateur réellement positif dans les prochains mois, je saurais le detecter ...

egide 16/06/2009 22:54

Merci pour cet article intéressant, votre blog fait désormais partie de mes favoris.
Cependant, je me demande - en particulier pour vos prochain post - si vous vous laisser allez à un biais de confirmation : tout les articles confirment une aggravation de la crise.Que dois-je conclure : que la crise s'aggrave ou que vous n'avez pas trop cherché d'indicateurs plus positifs?