inflation-déflation

Mardi 23 février 2 23 /02 /Fév 20:47
L'inflation continue de se rétablir, après la chute brutale de l'année 2009. Elle est cependant en baisse d'un mois sur l'autre de 0,2% (effet solde en janvier)  :

InflationJan10.PNG InflationJan10var
L'inflation reste très faible, largement sous l'objectif de 2% de la BCE. Le contexte reste donc pour l'instant faiblement inflationniste, même si la monétisation des dettes et un eventuel choc de l'offre pourrait bien changer la donne dans les années à venir.

Aux Royaumes-Unis, le choc inflationniste est peut-être déjà en train de se faire sentir. A surveiller donc ...
Par Fabien Pot - Publié dans : inflation-déflation
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 13 janvier 3 13 /01 /Jan 21:09
L'année 2008 avait été marquée par une évolution de la courbe des prix à la consommation en deux temps :

- jusqu'à juin 2008, hyper-inflation avec la flambée du pétrôle et des matières premières. Le dernier souffle de la bulle en quelque sorte ...
- de juillet à décembre 2008, déflation avec le reflux de ces mêmes actifs.

Au contraire, l'année 2009 est assez monotone, avec une inflation "de fond" continue mais deux fois plus faible que la moyenne des années 2000 (0.9% contre 1,5% à 3% entre 2000 et 2007) :

InflationDec09zoom.PNG
InflationDec09var

Pour 2010, en dehors de tout nouveau choc économique, on peut anticiper une poursuite de cette tendance, avec une inflation faible, inférieure à 2%. En effet, j'anticipe une baisse de la consommation, ce qui aura un effet déflationniste sur les prix.
Par Fabien Pot - Publié dans : inflation-déflation
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 décembre 7 20 /12 /Déc 12:04
L'indice des prix à la consommation progresse légérement en novembre (+0,1%). L'effet balançoire dû aux variations des prix du pétrôle commence à s'attenuer, et les prix progressent donc de 0,4% sur un an :

Inflationnov09var.PNG
On arrive cependant au bout de la logique de "ré-inflation", et les prix devraient donc partir sur un rythme de progression annuel inférieur à 1%, soit beaucoup moins que l'objectif de 2% de la BCE :

InflationNov09zoom
Par Fabien Pot - Publié dans : inflation-déflation
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 21 novembre 6 21 /11 /Nov 15:08
L'indice des prix à consommation augment de 0,1% par rapport à septembre, et baisse de 0,2% sur un an.




Les prix sont entrés dans une phase de stagnation.

Les banques centrales ont pour principal objectif de maîtriser l'inflation. Si cet objectif est atteint (comme c'est le cas aujourd'hui), alors elles peuvent baisser les taux à des niveaux extrèmement bas (0,3% aux US, 1% en Europe), dans le but de stimuler l'économie.

Pourtant, l'inflation n'est pas le seul danger qui guette lorsque les banques injectent massivement des liquidités à taux réduit. Si dans une économie en plein boom comme l'était celle de l'occident d'après guerre, l'excés de liquidité se transformait en hausse de salaire et donc en inflation, ce n'est plus le cas au XXIème siècle. Le chômage de masse est passé par là.

Ainsi les liquidités vont se tourner vers d'autres destinations. Les banques vont spéculer sur différents marchés (obligations, actions, matières premières) et les ménages vont s'endetter toujours plus (crédit immobilier, crédit à la consommation). Le résultat final est la formation de gigantesques bulles que nous voyons exploser les unes après les autres depuis une dizaine d'années (bulle tech, bulle immo, bulle des matières premières, bulle du crédit).

La pire des bulles est probablement celle qui se prépare en ce moment : c'est la bulle de la dette des états (les US sont à 12 000 milliards de dollars ...).

Il me parait donc évident que les statuts des banques centrales devraient évoluer, et leur mission première devrait être la lutte contre la formation de bulles dûes à l'excés de liquidités. Si c'était le cas, elles ne pourraient pas maintenir aujourd'hui leurs taux à ce niveau.
Par Fabien Pot - Publié dans : inflation-déflation
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 14 octobre 3 14 /10 /Oct 21:36
Les prix à la consommation ont diminué de 0,2% d'un mois sur l'autre, et de 0,4% sur un an.




Les prix n'ont toujours pas retrouvé le niveau qu'ils avaient atteint en juin 2008. La politique expansionniste de la BCE semble pour l'instant sans effet sur l'inflation.
Par Fabien Pot - Publié dans : inflation-déflation
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés